Le CBD en Suisse: législation et restrictions

La Suisse est le plus grand producteur de CBD en Europe, et cette industrie semble être en croissance constante et n’a pas l’intention de s’arrêter.

Pourquoi? La réponse est simple: ce pays s’est, en effet, ouvert à une plus grande légalisation des produits CBD, tout en laissant quelques restrictions.

Effectivement, le CBD est légal en Suisse et vous pouvez facilement commander les meilleurs produits CBD en ligne sur JustBob: magasin en ligne de CBD légal.

La Suisse a légalisé le CBD jusqu’à 1% de THC!

C’était certainement un choix tourné vers l’avenir, car de plus en plus de personnes achètent aujourd’hui des produits à base de CBD et de cannabis léger, et tout autant de personnes souhaitent se lancer.

En fait, ces dernières années, les sites de commerce électronique dans lesquels une vaste sélection de produits CBD est disponible se sont multipliés et, par conséquent, cela est devenu un domaine important également pour son poids sur l’économie.

Qu’il suffise de dire qu’en 2017, par exemple, le CBD a rapporté à la Suisse environ 60 millions de francs et que les experts spéculent même pour atteindre 320 millions de francs en 2027. Ce n’est donc pas un hasard si la Suisse est considérée comme le meilleur pays d’Europe pour entrer dans le marché du chanvre.

Voyons donc quelles sont les concessions et les lois qui permettent de produire plus librement du cannabis CBD en Suisse et qui ont fait la fortune de ce pays.

La loi CBD en Suisse

Ces dernières années, le CBD est devenu légal dans de nombreux pays européens. Quant au cas de la Suisse, c’est sa teneur en THC qui détermine la légalité d’un produit. Alors que dans d’autres pays le THC contenu dans les produits à base de cannabis doit être inférieur à 0.2%, en Suisse cette limite monte à 1%.

A lire également  Le CBD constitue un avantage de bien être pour des soins médicaux

Le THC a cette réputation négative, car c’est un produit psychotrope qui agit donc sur le comportement humain en le modifiant même fortement s’il est pris en trop grande quantité. Le CBD, en revanche, n’est pas psychotrope, mais agit uniquement au niveau de notre système endocannabinoïde, induisant une sensation de détente à la fois musculaire et psychologique, mais il n’affecte en rien notre psychisme.

Cette teneur plus élevée en THC accordée par le législateur suisse permet aux agriculteurs de laisser pousser les plantes de cannabis jusqu’à leur pleine maturité. En fait, avec des limites de THC plus basses, ceux-ci seraient obligés de les collecter encore immatures, pour éviter que le pourcentage de ce composant n’augmente trop.

Cependant, cette pratique ne fait pas seulement baisser la quantité de THC, mais également les propriétés médicales du cannabis souffrent d’une récolte trop précoce. Ainsi, avec cette nouvelle législation, la Suisse a non seulement facilité les choses pour les producteurs et les consommateurs de produits CBD, mais a également amélioré leur qualité.

Toutefois, il n’en demeure pas moins que produire, commercialiser, posséder et consommer des produits contenant du THC à des concentrations supérieures à 1% est un crime passible d’une peine pouvant aller jusqu’à 3 ans d’emprisonnement. Aussi, vous devez avoir 18 ans pour acheter ces produits, ainsi que pour l’alcool et le tabac. En ce qui concerne les produits qui ne contiennent que du CBD, il n’y a aucun type de restriction.

De plus, les avancées de la science et de la recherche ont été une aide favorable à la légalisation du CBD.

A lire également  Pourquoi le CBD est-il si cher ?

Science et CBD

Il est bon de noter que la recherche dans ce domaine en est encore à ses balbutiements, bien qu’il existe déjà de nombreuses études sur le CBD.

En effet, dans la plupart des cas, les résultats sont très positifs, mais ils ne conduisent pas à des preuves scientifiques claires. Essentiellement, les nombreuses petites études ne sont que des pièces du puzzle qui peuvent éventuellement aider à construire une vue d’ensemble et finalement fournir des preuves de l’efficacité du CBD.

Il reste encore beaucoup de recherches à faire avant qu’il ne soit enfin prêt. Le fait que l’effort en vaut la peine est démontré par les nombreux petits résultats déjà obtenus, ainsi que par les rapports des utilisateurs. De grandes choses peuvent encore être attendues du CBD. Ce n’est pas seulement l’avis des utilisateurs, mais également celui de la plupart des scientifiques.

La culture et la vente de CBD en Suisse

Quant à la culture du chanvre en Suisse, elle est tout à fait légale, les producteurs n’ont donc pas besoin de licences spéciales. Cela attire donc également les investisseurs étrangers, qui peuvent ainsi économiser beaucoup de temps et d’argent.

Même pour la vente de produits qui relèvent des règles ci-dessus, aucune licence ni autorisation n’est requise, mais l’entreprise qui les produit doit être enregistrée à des fins fiscales. Quant à l’exportation de ces produits, ils doivent être adaptés à la réglementation du pays de destination.

Cela signifie que dans la plupart des cas, la limite de THC à respecter ne sera pas la plus permissive en Suisse, soit 1%, mais la plus restrictive de 0.2%. Malgré cette petite limitation, l’industrie du chanvre en Suisse est appelée à se développer énormément.

A lire également  Quelle est la composition du CBD ?

Et, c’est sur JustBob.ch que vous trouverez l’une des meilleures sélections de CBD en ligne, pour une livraison chez vous sous 48 heures !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*