Ce qu’il faut savoir sur le cannabis

Ce qu’il faut savoir sur le cannabis

Qu’est-ce que le cannabis ? Quels sont ses bienfaits ? Que peut-il apporter pour la santé ? Ces questions taraudent dans l’esprit de beaucoup. Les quelques lignes qui suivent tentent de répondre à ces interrogations.

Le cannabis, c’est quoi au juste ?

Aussi appelé chanvre ou marijuana, le cannabis est une plante provenant des régions équatoriales. On peut le voir dans presque tous les pays du monde. Il en existe deux espèces : le chanvre indien et celui textile. Le premier type est celui avec lequel on peut produire de la drogue. Cette herbe est notamment composée du principe actif THC (Tétrahydrocannabinol). Ce dernier a des effets non négligeables au niveau psychique et physiologique. Le chanvre indien est très consommé par un grand nombre de personnes. C’est l’une des drogues les plus appréciées par les jeunes. Qu’en est-il du chanvre textile ?

Ce type ne présente qu’un faible taux de THC. Cette variété est principalement utilisée dans l’industrie du cosmétique, du cordage, de la papeterie et dans l’alimentation animale. Ses propriétés sont également bénéfiques pour le domaine de l’isolation thermique. Elle est par exemple très pratique pour isoler les murs et le toit.

Le cannabis dans le domaine médical

Outre l’usage du cannabis dans le secteur du textile, des recherches ont aussi permis de constater que cette plante a des effets avantageux sur la santé grâce à certaines de ses composantes. Elle est prescrite pour le traitement de l’épilepsie chez les enfants. Effectivement, des médicaments à base de cannabidiol sont disponibles sur le marché, aux États-Unis, en France et dans d’autres pays d’Europe. La consommation de ce produit diminuerait la fréquence des crises d’épilepsie sévères. Une étude a aussi révélé que certaines substances contenues dans la marijuana, comme le CBD et le THC, ont le pouvoir de stopper la prolifération des cellules cancéreuses. C’est le résultat des expériences effectuées sur des cellules tumorales de certains individus. Le chanvre indien apporterait notamment des bienfaits sur le traitement des cancers du sein et du poumon. Cette drogue soulagerait aussi les effets de la chimiothérapie.

Le cannabis est de même un médicament utilisé contre l’Alzheimer touchant les personnes âgées. En réalité, la prise du CBD peut ralentir le développement de cette maladie. Bien évidemment, une prescription est obligatoire avant la prise de ce produit. Le médecin recommandera une quantité de CBD différente selon le degré de sévérité de la maladie. La marijuana permet de lutter contre la perte d’appétit chez les sidéens. Elle soulage également la douleur chronique. Elle est même suggérée pour le traitement des troubles de la santé mentale. Beaucoup la consomment pour profiter de son effet apaisant, c’est-à-dire pour des fins récréatives. Néanmoins, son utilisation ne doit pas être régulière. Dans le cas contraire, cela risque de causer des conséquences dangereuses sur la santé.

Une plante à utiliser sous contrôle

Que risque-t-on dans le cas d’une consommation non contrôlée du cannabis ? Cela peut sévèrement endommager le cerveau. En réalité, c’est ce dernier qui se charge d’attraper les composants psychoactifs contenus dans cette plante. De ce fait, le fonctionnement des cellules nerveuses est perturbé. Cela entraîne inévitablement une importante désorganisation de la mémoire et une altération de la perception du temps. Le champ visuel, lui aussi, est affecté. À cela peut s’ajouter une augmentation de la fréquence cardiaque, une confusion totale, une forte inquiétude, un sentiment de tristesse, d’irréalité et de paranoïa. Une prise exagérée du produit peut accélérer l’activité sanguine et entraîner des nausées intenses. À noter que les effets de la consommation de la marijuana durent entre 3 heures à 11 heures.

En France, plus de 700 000 usagers, particulièrement des hommes, sont touchés par l’addiction au cannabis. Cette dernière est donc également l’une des conséquences d’une consommation non calculée de la marijuana. Elle peut mener à de graves actes de délinquance. C’est pour cette raison que certains pays imposent des réglementations strictes sur la prise du cannabis, tandis que d’autres l’interdisent.

Les différentes manières de consommer le chanvre

Beaucoup consomment le cannabis en le fumant avec un joint, une pipe ou avec une simple feuille à rouler. Avec cette méthode, l’effet ressenti par l’utilisateur est presque immédiat. Néanmoins, il faut dire que cette technique n’est pas sans conséquence sur la santé. Elle augmente notamment le risque de cancer de poumon ou d’autres maladies pulmonaires. La vaporisation est aussi une pratique qui a le vent en poupe, surtout aux États-Unis d’Amérique. Celle-ci est plus saine parce qu’elle consiste à inhaler le produit, plutôt que de le fumer. Elle se fait grâce à de petits appareils conçus pour chauffer les fleurs du cannabis. Cependant, il faut privilégier un bon réglage de température afin de pouvoir goûter la saveur de cette plante. Une température de 185 °C est conseillée.

Le chanvre indien peut être absorbé par voie orale. Certaines personnes le dissolvent par exemple dans du lait entier. D’autres en font un jus ou le cuisent tout simplement dans leur nourriture. Cuisiner des crêpes, des cookies ou de la soupe avec du cannabis n’est pas rare. Avec cette technique, les effets de la drogue seront ressentis 30 minutes après la consommation. La préparation peut être conservée au frais dans un réfrigérateur. Le mode d’absorption choisi dépendra principalement des goûts et des préférences de l’usager. Il faut aussi se demander si l’on utilise le produit pour des fins thérapeutiques ou récréatives.

Quelques conseils d’utilisation

De plus en plus de pays ont autorisé la vente de cannabis pour des fins récréatives dans leur territoire, au sein de leur pharmacie. L’utilisation de cette plante en médecine est parfaitement légale en France. Un professionnel de la santé peut donc prescrire une ordonnance pour se procurer du cannabis.

Avant de consommer de la marijuana, il faut considérer certains critères comme l’âge à partir duquel l’individu utilise le produit. Le contexte de la prise du cannabis, le mode et la fréquence de consommation doivent être remis en question. C’est seulement ainsi que l’usager bénéficiera des bienfaits du cannabis. Il jouira de la tranquillité et de la bonne humeur, des sensations parfois recherchées dans la prise de ce dernier.