Frankenstein : a-t-il créé la vie avec l’aide du CBD ?

Le célèbre roman de Mary Shelley, Frankenstein, continue d’alimenter les débats et de fasciner les esprits. L’une des questions qui revient souvent est celle de savoir si le docteur Victor Frankenstein aurait pu créer la vie grâce au CBD, ou cannabidiol, un composant du cannabis aux multiples vertus thérapeutiques. Dans cet article, nous explorerons cette hypothèse audacieuse et tenterons de déterminer si la science aurait pu être influencée par cette substance bien connue aujourd’hui.

Le contexte historique et scientifique de l’époque

Dans le roman, le docteur Victor Frankenstein est un savant suisse qui, dans sa quête pour percer les mystères de la vie et de la mort, crée une créature monstrueuse en assemblant des morceaux de cadavres. À l’époque où Mary Shelley écrit son œuvre (1818), la science fait des progrès fulgurants et les découvertes se succèdent rapidement. Il est donc intéressant d’examiner si le contexte scientifique aurait pu permettre à Frankenstein d’utiliser le CBD pour créer la vie.

L’électricité est alors au cœur des recherches et des expérimentations. Les travaux du physicien italien Luigi Galvani sur les contractions musculaires provoquées par un courant électrique sont particulièrement marquants. Le siècle précédent, les frères Grimm avaient découvert et commencé à étudier le cannabis, mais leurs travaux ne sont pas encore très avancés.

Il est donc peu probable que le CBD soit connu et utilisé par les scientifiques de l’époque. En revanche, l’idée de créer la vie en utilisant des substances chimiques ou des procédés inédits est bien présente. Ainsi, on peut imaginer que Frankenstein aurait pu être tenté d’explorer cette piste s’il avait eu connaissance du CBD et de ses propriétés.

A lire également  L'élixir du Dr Jekyll : avait-il du CBD comme ingrédient ?

Les propriétés du CBD et leur possible utilisation par Frankenstein

Aujourd’hui, on connaît de nombreuses propriétés thérapeutiques du CBD, notamment ses effets analgésiques, anti-inflammatoires, anxiolytiques et neuroprotecteurs. Cette molécule non psychoactive (contrairement au THC, également présent dans le cannabis) peut être extraite de la plante sous différentes formes : huile, cristaux, poudre… Il est donc intéressant de se demander si ces propriétés auraient pu être mises à profit par Frankenstein dans sa quête de création de la vie.

Pour créer sa créature, Victor Frankenstein a besoin d’un moyen pour « réveiller » les tissus morts et les faire fonctionner ensemble. L’électricité joue un rôle central dans cette entreprise, comme en témoigne la célèbre scène où la créature prend vie grâce à la foudre dans certaines adaptations cinématographiques. On peut imaginer que le CBD aurait pu être utilisé en complément de l’électricité pour faciliter la régénération et la communication entre les cellules.

En effet, certaines études suggèrent que le CBD pourrait favoriser la croissance de nouveaux neurones et protéger ceux existants contre les dégâts causés par le stress oxydatif. De plus, il a été démontré que cette molécule possède des propriétés anti-inflammatoires, ce qui pourrait contribuer à réduire les dommages tissulaires lors de la réanimation de la créature. Enfin, le CBD est également connu pour apaiser l’anxiété et réguler l’humeur, ce qui aurait pu aider la créature à mieux s’adapter à sa nouvelle condition.

Les limites de cette hypothèse

Il est important de souligner que cette hypothèse repose sur une interprétation fictive et romancée de la science. Bien que les propriétés du CBD soient prometteuses dans divers domaines thérapeutiques, il ne faut pas oublier que nous sommes ici dans le domaine de la littérature et non de la réalité scientifique. La création d’un être vivant à partir de morceaux de cadavres reste une pure fiction, même si elle traduit l’imaginaire foisonnant et les questionnements scientifiques de l’époque.

A lire également  Green Vallee, les specialistes du CBD

De plus, notre connaissance du CBD et ses applications potentielles sont encore limitées. Les recherches actuelles ne permettent pas d’affirmer avec certitude que cette molécule aurait pu être utilisée par Frankenstein pour créer la vie. Il est cependant fascinant de constater à quel point les découvertes scientifiques peuvent nourrir l’imaginaire et susciter de nouvelles interrogations.

En conclusion, bien que l’hypothèse selon laquelle le docteur Frankenstein aurait pu utiliser le CBD pour créer la vie soit intrigante et stimulante, elle reste avant tout une spéculation qui appartient au domaine de la fiction. Néanmoins, cela nous rappelle combien les avancées scientifiques peuvent éveiller notre curiosité et notre soif de connaissances, et nous incite à continuer d’explorer les mystères du vivant et des substances qui nous entourent.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*