Est-ce que le CBD est une drogue ?

Le CBD est une substance qui a été récemment mise sur le marché. Cette molécule issue du chanvre est un ingrédient 100 % naturel retrouvé dans divers produits grâce à ses propriétés salutaires pour le corps et l’esprit. Étant une substance tirée du cannabis, de nombreuses personnes restent réticentes à l’idée de consommer le cannabidiol. Le CBD est-il une drogue ?

C’est quoi le CBD ?

Avant de connaître l’origine du CBD, il est important de porter une attention particulière sur le chanvre afin de pouvoir déterminer si le cannabidiol est une drogue ou non. En général, on distingue 2 types de chanvres : le cannabis indica et le cannabis sativa.

Le cannabis indica ou chanvre indien est également connu sous la dénomination marijuana. Ce végétal dispose d’une forte teneur en tétrahydrocannabinol ou THC et avance des effets psychotropes. En raison de sa capacité à occasionner des effets planants et de la dépendance, la consommation et l’utilisation au quotidien de cette plante et de ses produits dérivés sont interdites par la loi.

Le cannabis sativa, par contre, est une plante détenant une forte teneur en cannabinoïdes tels que le CBD, mais le taux de THC contenus dans ce végétal est minime, il est inférieur à 0,2 %. Cette faible quantité de tétrahydrocannabinol (THC) n’occasionne aucun effet narcotique ni hallucinogène. Le CBD ou cannabidiol est une molécule faisant partie des très nombreux cannabinoïdes présents dans le chanvre. Il est spécialement tiré du cannabis sativa, notamment de la fleur de chanvre. Il fait donc partie des substances tirées des variétés de chanvre ne contenant pas plus de 0,2 % de THC.

En général, le CBD ne produit pas les mêmes effets que le THC, il ne fournit aucune sensation d’euphorie. Au cours de la prise de CBD, dans toutes ses formes, on distingue une grande sensation de bien-être et de détente, le cannabidiol propose un effet relaxant. Par ailleurs, il peut engendrer de la somnolence. Il est vivement conseillé de ne pas prendre une quantité considérable de CBD lorsqu’on doit entreprendre une tâche qui réclame de la vigilance comme prendre le volant, par exemple.

Le CBD est-il une drogue ?

Si l’on se réfère à la législation, la drogue concerne toute substance chimique ou naturelle renfermant un ou plusieurs principes actifs provoquant chez l’utilisateur (qu’elle soit consommée par voie orale ou sous-cutanée) un dommage psychique et physiologique. Cela peut s’agir d’une désorientation, d’une perturbation de la fonction cérébrale, d’un déséquilibre intellectuel et mental. Une substance est aussi considérée comme étant une drogue ou un produit stupéfiant lorsqu’elle provoque une dépendance psychique ou physique ainsi qu’une accoutumance au consommateur. La dépendance peut très bien concerner l’impossibilité de maîtriser la consommation du produit. En effet, le consommateur est sujet à la dépendance quand il ne peut plus se passer du produit et avance un comportement névrotique lorsqu’il ne consomme pas le produit en question. Dans l’éventualité des cas, les drogues sont des substances interdites à la vente, à la détention et à la consommation. Dans l’Hexagone, le ministère de la Santé et l’agence nationale de sécurité du médicament ou ANSM a mis en place une liste rassemblant en diverses catégories les produits classés comme drogues ou illicites. Elles se répertorient essentiellement les :

  • Hallucinogènes psychédéliques et psychotropes (cannabis indica, champignon hallucinogène)
  • Barbituriques (tous les sédatifs qui produisent des dépressions du système nerveux central)
  • Opiacés naturels et opioïdes de synthèse (pavot, héroïne, opium et méthadone)
  • Stimulants (caféine, cocaïne, MDMA, crack, ecstasy et méthamphétamine)

Étant donné que le CBD est une molécule ne contenant pas de substance stupéfiante, il ne s’agit donc pas d’une drogue. Le cannabidiol ne produit pas des effets psychotropes et ne dispose pas de pouvoir addictogène. Son utilisation et sa consommation sont autorisées par la loi. Toutefois, il est impératif qu’il soit tiré des variétés de cannabis ou de chanvre ne contenant pas une teneur en THC excédant les 0,2 %.