Comment agit le CBD sur le cerveau ?

Le CBD, dans toutes ses formes, est de plus en plus réputé à travers ses promesses thérapeutiques. En effet, le cannabidiol est reconnu pour ses nombreux bienfaits sur la santé de l’homme. Le cerveau fait partie des organes sur lesquels le CBD interagit. Découvrons comment cette substance du chanvre agit sur le cerveau.

Petit aperçu du fonctionnement du cerveau

Avant de détailler l’action du CBD sur le cerveau, il est important de connaître le principe de fonctionnement de cet organe. Le principal rôle de cette partie antérieure de l’encéphale est de traiter toutes les informations transmises dans le corps afin de pouvoir les répartir. En général, le cerveau se compose de 3 grandes sections :

  • Le cerveau
  • Le cervelet
  • Le tronc cérébral

Le cerveau se constitue de 2 hémisphères (droite et gauche) qui contrôlent respectivement chaque côté de notre corps. Chaque hémisphère est composé de 4 lobes (frontal, temporel, occipital et pariétal) qui disposent individuellement leurs propres missions comme la prise de décision, l’odorat, les comportements et le raisonnement. Le cerveau s’occupe également de différentes sortes de capacités comme marcher, parler, lire, assimiler de nouvelles informations… Le cervelet est, par ailleurs, associé au mouvement, qu’il s’agisse de l’équilibre interne, du maintien de la bonne posture, la coordination œil-main ou notre équilibre en général. Le tronc cérébral, compte à lui, relie le cerveau à la moelle épinière et contrôle les mouvements oculaires, la pression sanguine et la respiration.

A lire également  Les vertus du CBD pour la perte de poids

Le cerveau et les récepteurs de cannabinoïdes

Le cerveau dispose de récepteurs de cannabinoïdes CB1 et CB2 qui se relient avec différentes parties du corps. Le CB1 peut être trouvé dans la rate, les yeux et les testicules. Une grande partie de ce récepteur se concentre également dans le cerveau, le cervelet et le tronc cérébral. Quelques cannabinoïdes comme le THC agissent directement sur les récepteurs CB1 du cerveau, voilà pourquoi le cannabis avance des effets psychotropes. Pour ce qui est du CBD, il passe essentiellement aux récepteurs non-cannabinoïdes comme le TRPV1, un système qui contrôle la réponse du corps face aux douleurs et aux inflammations. C’est la raison pour laquelle le CBD est un excellent remède antidouleur. Le CBD intervient également avec les récepteurs CB2, un système qui se relie principalement aux cellules immunitaires. C’est pourquoi il avance une propriété anti-inflammation, ces récepteurs aident à les combattre.

Le CBD, une substance qui améliore les fonctions cérébrales

Une étude lancée en 2010 et en 2018 a démontré que le cannabidiol ou CBD agit à travers le système endocannabinoïde pour améliorer la formation des nouvelles cellules nerveuses et le développement cellulaire. Il offre également la possibilité de booster l’énergie neurogénique. Cette substance issue du chanvre contribue donc au neurogenèse.

Quand nous nous confrontons à un stress oxydatif, notre corps se met à produire des radicaux libres (des molécules qui soustraient les électrons des autres cellules et occasionnent l’endommagement du corps). Le stress oxydatif excessif conduit également à un processus de vieillissement rapide et engendre des troubles de santé comme les maladies de cœur, le diabète, le cancer, les maladies d’Alzheimer et de Parkinson… Le CBD avance une propriété antistress, il a la capacité d’inhiber la formation d’endotoxines, les toxines responsables du stress oxydatif. De ce fait, le cannabidiol est une substance qui permet de gérer les troubles liés au stress oxydatif. Étant un excellent anti-inflammatoire, le CBD réduit, par ailleurs, la neuro-inflammation occasionnée par la maladie d’Alzheimer. Une recherche lancée en 2007 l’a d’ailleurs prouvé.

A lire également  Est-ce que le CBD est une drogue ?

Le résultat d’une étude scientifique du CBD en 2020 a été publié dans le Journal of Psychopharmacology. Il mentionne que le cannabidiol a le potentiel d’accroître le flux sanguin vers l’hippocampe (la région du cerveau située dans le lobe temporel qui contrôle la mémoire et l’apprentissage). En plus d’améliorer la circulation sanguine dans cette partie, le CBD permet également d’améliorer la mémoire.